L'Environnement

Notre ville possède des paysages d’une très grande qualité. La lagune de Thau, le massif de la Gardiole, les parcs et jardins, le patrimoine arboré participent à l’architecture de notre cité et forment un ensemble naturel formidable qu’il convient de protéger et de mettre en valeur.

Ces dernières années ont marqué une nette évolution dans la préservation et la mise en valeur du patrimoine vert et dans la gestion des risques naturels.

 

> MAÎTRISER LE DÉVELOPPEMENT URBAIN

Demain, il appartiendra aux élus balarucois de préserver la qualité environnementale de notre commune en maîtrisant le développement urbain. Notre région a connu, ces dernières décennies, un fort essor démographique. Balaruc-les-Bains a, elle aussi, vu sa population croître, passant de 1830 habitants en 1968 à près de 7000 résidents permanents aujourd’hui.

DANS LES ANNÉES À VENIR, IL FAUDRA ADAPTER LE DÉVELOPPEMENT DE LA COMMUNE AUX RESSOURCES NATURELLES ET À LA CAPACITÉ D’ACCUEIL DE NOTRE TERRITOIRE.

> PROTÉGER NOS RESSOURCES

Ce paysage naturel qui fait la réputation de notre territoire, n’en est pas moins fragile.

Les milieux lagunaires sont de véritables réserves naturelles et de production biologique. Leur richesse a favorisé le développement économique du territoire : pêche, conchyliculture, thermalisme. La qualité des eaux est essentielle pour ces activités économiques.

Mais les espaces naturels sont vulnérables et fragilisés par la pression démographique.

 

L’enjeu sur le territoire de Thau est donc de maintenir une activité économique forte tout en protégeant les ressources naturelles. La Ville de Balaruc-les-Bains s’est engagée, aux côtés du Syndicat Mixte du Bassin de Thau dans un programme d’actions traitant ensemble des problématiques liées à l’aménagement du territoire, la gestion de l’eau et l’environnement dans un souci de cohérence. Il s’agit du Contrat de gestion intégrée du territoire de Thau.

 

 

> AMÉLIORER L’ENTRETIEN DE LA COMMUNE

L’entretien des rues et des trottoirs est une des actions majeures de l’équipe municipale. Pour autant des contraintes environnementales (Zéro Phyto) s’imposent aujourd’hui à Balaruc comme à toutes les communes. Notre ville a fait le choix d’assumer pleinement ces obligations et en a fait une force. Aujourd’hui la gestion différenciée est généralisée pour l’entretien de nos espaces verts Ainsi, chaque zone aménagée est gérée de façon réfléchie en fonction de son utilisation et de ses caractéristiques. Une innovation synonyme de travaux d’entretien moins coûteux et plus efficaces pour des espaces aux paysages variés.

• CETTE POLITIQUE DE MISE EN VALEUR ET D’ENTRETIEN DE NOS ESPACES PUBLICS SERA POURSUIVIE, tout en adaptant l’entretien selon les sites (exemple : les cimetières de la commune).

• Afin de préserver son écosystème, la lagune de Thau est aujourd’hui classée Natura 2000. Une reconnaissance qui nous oblige à REVOIR NOS PRATIQUES QUANT À L’ENTRETIEN DE NOTRE FRANGE LITTORALE.

Dans la continuité de ce plan, il conviendra de poursuivre les actions en faveur de :

• la préservation et la valorisation des espaces de continuité écologique et les espaces naturels

• la conservation des grands équilibres environnementaux de la commune pour améliorer l’image de la station thermo-balnéaire.

Enfin, la Ville encouragera tous les projets favorisant à la transition énergétique.

> GÉRER ET VALORISER NOS DÉCHETS

Collecte et traitement des déchets des ménages et déchets assimilés sont de la compétence de Sète Agglopôle Méditerranée.

Pour autant, la Ville est engagée aux côtés de l’agglomération dans la promotion de nouvelles habitudes en matière de gestion des déchets.

Notre production de déchets atteint aujourd’hui des niveaux très élevés, avec près de 500 kg/an et par habitant. Malgré les efforts faits pour valoriser sous forme d’énergie ou recycler une part croissante de nos ordures ménagères, cette accumulation de déchets fait peser des risques sur notre environnement, sur notre santé et sur les finances de la collectivité.

DEMAIN, LA VILLE S’ENGAGERA ENCORE DAVANTAGE AFIN DE :

• FAVORISER LE TRI, LE RECYCLAGE ET LA VALORISATION DES DÉCHETS

• METTRE EN PLACE AU SEIN DE LA COLLECTIVITÉ, UNE POLITIQUE D’ACHAT RESPONSABLE

• ACCOMPAGNER LA RÉDUCTION DE L’USAGE DU PAPIER.