La Mobilité


Moins de voitures, davantage de trajets à pied, en bus, à vélo, en “alternatif”…, voilà l’objectif que poursuit, à moyen terme, la Ville de Balaruc-les-Bains. Pour ce faire, en partenariat avec Sète Agglopôle Méditerranée, le réseau de transport en commun s’est développé. 

Limiter l’usage de la voiture, favoriser des modes de déplacements alternatifs, faciliter les cheminements sécurisés des piétons, des cyclistes et des personnes à mobilité réduite, créer des espaces d’échanges et de convivialité...  Depuis 2008, la Ville repense la place de la voiture dans la cité et multiplie les actions en ce sens. 

 > PENSER LES DÉPLACEMENTS AUTREMENT

Pour poursuivre dans cette voie de l’écomobilité, elle entend faciliter les déplacements doux. Ces dernières années, les voies vertes et autres pistes cyclables ont été développées permettant de se déplacer dans Balaruc en toute sécurité. Demain, les circulations douces seront priorisées dans la ville et en particulier sur le secteur de la presqu’île.  

Comme le prévoit le Plan Local d’Urbanisme de Balaruc-les-Bains, favoriser l’écomobilité passera également par la réorganisation des déplacements à l’échelle communale, avec : 

• la création de parkings en périphérie, la réorganisation de l’offre de stationnement auto et le développement des parcs de stationnement vélo ;

• l’accroissement des bus interurbains internes à la commune ;

 

• l’aménagement de pistes cyclables entre les quartiers, la requalification des entrées de ville pour un meilleur maillage du territoire balarucois.

• accroissement du parc de véhicules propres ;

• favoriser les véhicules partagés, les deux-roues, les transports en commun, développer les stations de recharge pour les véhicules électriques ;

• repenser l’organisation des réseaux et voies de circulation.