Le Tourisme

A côté de l'activité thermale, Balaruc-les-Bains s'est depuis dix ans, affirmée comme une station touristique à part entière.

Au-delà de ses atouts naturels indéniables, la Ville développe une véritable politique de développement touristique autour de labels et de nouveaux produits.

L’activité touristique balarucoise s’est diversifiée, autour de ses axes moteurs. Des équipements touristiques ont vu le jour ces dernières années. 

Brigitte Lanet

Adjointe au Thermalisme

et au Tourisme


ÉTAT DES LIEUX

Des populations vulnérables.

L’action sociale pensée en synergie avec les autres politiques municipales, notamment le développement économique et la culture.

Une ville solidaire, attentive aux besoins de chacun.

Croissance prévisible de la population à prendre en compte dans les dispositifs mis en place. 

POUR ALLER PLUS LOIN

> ÉLARGIR LA DÉMARCHE « QUALITÉ » À TOUS LES ACTEURS DU TERRITOIRE

Pour accompagner le développement touristique, Balaruc-les-Bains a très tôt misé sur la qualité.

POUR MAINTENIR L’ATTRACTIVITÉ INDISPENSABLE AU DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE ET ÉCONOMIQUE DE NOTRE TERRITOIRE, L’OFFICE DE TOURISME ET LA VILLE SE SONT ENGAGÉS DANS UN TRAVAIL DE FOND

AVEC COMME OBJECTIFS L’AMÉLIORATION DE L’OFFRE TOURISTIQUE BALARUCOISE ET DE FAIT LA SATISFACTION DE NOS VISITEURS.

UNE DÉMARCHE LARGE QUE LA VILLE ENTEND POURSUIVRE POUR ÉTENDRE PLUS ENCORE LA « CULTURE » DE LA QUALITÉ.

Pour ce faire, Balaruc lance un « plan compétitivité Qualité-Accueil » au sein de la station rassemblant l’ensemble des projets et des partenaires. 

Développer l’activité et diversifier la clientèle touristique, qu’elle soit balnéaire, sportive, de santé ou bien-être, nécessite demain un élargissement de l’offre touristique. 


> Penser le tourisme à l’échelle de la destination "Pays de Thau"

De plus en plus, le tourisme se pense à l’échelle d’un territoire, d’un département, voire d’une Région. Ce travail de maillage et de complémentarité de l’offre, l’Office de Tourisme de Balaruc-les-Bains le mène avec l’Agence Départementale Touristique.

DEMAIN, POUR STRUCTURER L’OFFRE TOURISTIQUE DE LA DESTINATION "PAYS DE THAU", SÈTE AGGLOPÔLE MÉDITERRANÉE, EN PARTENARIAT AVEC LES OFFICES DE TOURISME ET NOTAMMENT CELUI DE BALARUC-LES-BAINS, ENGAGE UNE RÉFLEXION VISANT À DOTER LE TERRITOIRE DU BASSIN DE THAU D’UNE STRATÉGIE DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE CONCERTÉE ET PARTAGÉE ENTRE TOUS.

Le tourisme représente en effet un enjeu majeur pour les communes du territoire, non seulement en termes de retombées économiques et d’emplois, mais également comme facteur de rayonnement et d’attractivité du territoire. 

 

 

 

Il s'agit pour 2018 et les années à venir de refondre la politique touristique, de perfectionner l'organisation et les actions et de construire un projet d'avenir.


> Développer les tourismes balarucois

Aujourd’hui, il est difficile de parler d’un tourisme. Afin de répondre à la diversité de la demande et aux goûts de chacun, le tourisme a été  segmenté en différents secteurs. On parle de tourisme vert, de tourisme balnéaire, de tourisme urbain, culturel, sportif, de santé...

 

POUR RÉPONDRE À CETTE TENDANCE, BALARUC-LES-BAINS ENTEND DIVERSIFIER SES ATOUTS ET S’APPUYER SUR SES SAVOIR-FAIRE ET SUR SON HISTOIRE.

 

 

Demain, il appartiendra de mettre davantage l’accent sur la dimension historique (Antiquité, Romanité) du thermalisme dans les évènements, la promotion de notre territoire mais également de capitaliser sur la légitimité touristique sportive, notamment marquée par le centre O’balia et le centre nautique municipal Manuréva.

> faire évoluer l’office de tourisme

Le tourisme évolue et ses métiers de ce secteur également.

Afin de répondre à la demande et aux attentes des touristes de demain, notre Office de Tourisme devra faire évoluer ses missions :

• amplification de l’accueil hors les murs

• offrir de nouveaux services

 

• développement des outils numériques.

> Poursuivre la mise en accessibilité de la station

En 2017, Balaruc-les-Bains obtenait la marque nationale « Destination pour Tous » et devenait la troisième ville de France après Bordeaux et Amiens à voir le travail réalisé en terme d’accessibilité, ainsi reconnu

Pour autant, le travail est loin d’être achevé.

 

Les marges de progression pour arriver à une mise en accessibilité totale de la station sont importantes.